• Poème dédié à Frimousse

    Il la laissé au coeur de mon ame torturée

    La profonde marque de son infinie tendresse

    Comme un poignard dont la lame acerée

    Encore me torture, et toujours,me blesse

     

    Il la laissé tout au fond de mon coeur

    Tant de son amour qui faisait mon bonheur

    Qu'envers ce destin je veux croire encore

    que se doux sentiment n'est pas mort.

     

    Il la laissé au creux de ma mémoire,

    Les quelques bribes d'une magnifique histoire

    Tant d'amers regrets, et d'affreux remords

    Pourtant,contre le sort, j'ose y croire encore.

     

    J'ai le coeur avili au bord des lèvres closes

    Vois mon ame qui crie au fond de mes yeux,

    Ce corps meurtris,de larmes, crève morose

    Sans lui dans ma vie,je suis malheureux

     

    Il la laissé au fond de mes yeux

    Des images d'une vie merveilleuse

    Subtil cadeau d'adieu d'un rève...

    Que j'ai eu la chance de caresser.....

                                   prit sur internet.

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 11 Avril à 11:11
    Le Maître de Frimous

    C'est très gentil.

    Frimousse c'est un grande part de notre vie depuis le 23 octobre 2000.

    Et vous avez connu ça avec Bianca.

      • Mardi 11 Avril à 11:28

        Bonjour le MAITRE DE FRIMOUS: Oui j'ai connu,mais on s'habitue pas, j'ai auau tant était et au tant pleuré comme pour ma Bianca, c'est humain,c'est pour nous des enfants.Merci de votre visite,Amitié

    2
    Phiphi
    Mardi 11 Avril à 12:20

    Magnifique Poéme qui dit tant ce que l'on ressens quand on perd un aimé .

    Très bel hommage à nottre ami Frimousse 

    Bises

      • Mardi 11 Avril à 15:51

        Bonjour PHIPHI: Ce poème s'adapte à tous ceux que nous avons aimés et qui sont partit, bisous

    3
    Mardi 11 Avril à 20:51

    On ne s'y fait jamais, hélas. Et nous l'avons tous trop vécu. On pense à ses maîtres

      • Mardi 11 Avril à 20:58

        Bonsoir JEAN-MARC: Oui bien sur on y pense,mais peut-étre au détour d'un chemin,d'une prairie un chaton,viendra prés de chez eux,et comme nous avec Ticaramel, ils l'adopteront? Merci de votre visite,Amitié.

      • Mercredi 12 Avril à 07:11

        Peut être, qui sait. Tous les chats de la maison sont des chats du hasard que le destin a fait croiser ma route .. et qui en avaient besoin

    4
    maîtresse Poupette
    Mardi 11 Avril à 21:24

    Un très joli poème pour notre copain Frimousse.

    Caresse à Ti Caramel

      • Mardi 11 Avril à 22:18

        bonsoir POUPETTE: j'en ai lu beaucoup,c'est le seul qui convenait le mieux, Merci de votre visite,Bisous

    5
    chadappart
    Jeudi 13 Avril à 09:51
    Que c'est beau le poème dédié à Frimousse, c'est dur la perte de 2 chats en si peu de temps, Frimousse, on ne t'oublie pas. Ch'amities.
      • Jeudi 13 Avril à 11:19

        Bonjour CHADAPPART: Surtout que les personnes qui sont dans notre communautés, pour nous ce n'est pas des animaux,mais des enfants,nous les pleurons en conséquence,peut-étre que au détour d'un chemin,un petit chaton viendra leur demander l'hospitalité,je leur souhaite,Merci de votre visite,Amitié

      • chadappart
        Dimanche 16 Avril à 20:22
        3 de mes chats sont des chats du hasard, je ne m'attendais pas à les avoir, peut être qu'un jour cela se produira pour le maître et la maîtresse de Frimousse, le destin est imprévisible. Ch' amitiés.
    6
    Lundi 17 Avril à 16:29

    bonjour CHADAPPART: En perde un ou une comme Bianca que nous avons gardée vingt-ans c'est dur à vivre,mais deux en deux mois sa doit autres encore plus dur à vivre, ils sont à la campagne, peut-étre un de ces matin un chaton passera par là,et ils l'adapterons,car quand on aime les chats on ne peu vivre sans leur compagnie, ce fut notre cas,quand la peine fut plus douce,mon épouse à été acheté notre Ticaramel,qui nous comble de bonheur. Merci de visite, Amitié.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :